Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation des intervenantes et introduction

1° partie

II- Les étapes de la vie du couple

  • Le choix amoureux

Le couple, c'est le plus petit groupe existant (deux unités) lié par un sentiment amoureux, ayant un projet commun capable d'une constante évolution. Avant la rencontre, le couple n'a pas d'histoire, en revanche chacun a son histoire personnelle et familiale.

Le choix amoureux répond à deux critères : la satisfaction des désirs de l'un et l'autre et la qualité de la relation qui va faire grandir les deux individus. En résumé, je te choisis pour que tu puisses satisfaire mes désirs et que dans notre relation je puisse grandir en tant que Sujet. Cela doit s'entendre également par : Tu m'as choisi pour satisfaire tes désirs et pour te faire grandir dans cette relation. Bien entendu ce pacte est complètement inconscient.

On ne tombe pas amoureux par hasard, on tombe amoureux lorsqu'on est prêt à évoluer.

Ce temps de fondation permet la formation d'un socle commun. On prend le temps de se découvrir, de se raconter, de parler de son histoire, de ses goûts, on rêve, on fait des projets...Et le projet de vie établi au début de la relation va probablement faire l'objet de remaniements.

Est-ce que je te choisis comme homme/femme, amant/amante, partenaire de ma vie au delà du couple parental? Beaucoup de couples se fondent sur ce projet parental et oublie de soigner leur conjugalité.

Cet écueil est l'une des causes des crises qui peuvent survenir dans un couple. Ils se sont oubliés l'un l'autre comme individus au profit de la parentalité. Il n'y a plus de complicité, de sexualité, de projets en commun, de vie à deux. Il est nécessaire d'entretenir le lien conjugal sous peine de voir son couple s'endormir dans la routine, l'indifférence, et finir par n'avoir plus rien en commun.

Le projet de vie du couple se renégocie à chaque étape, naissance des enfants, nouveau travail, chômage, décès des parents, tous ces éléments de la vie qui peuvent entraîner une rupture d'équilibre dans couple.

Le projet de vie va projeter le couple dans l'avenir, c'est une dynamique.

Les couples qui durent mettent de la souplesse dans leur relation pour redéfinir régulièrement leur projet de couple.

Mais revenons quelques instants sur ces premiers temps de la rencontre amoureuse.

  • De la fusion à la différenciation

Beaucoup mentionnent cet état initial de la rencontre amoureuse comme l’idéal dans lequel chacun aimerait rester « c'était tellement bien au début quand on s'est rencontrés ! » « on n'avait pas besoin de parler pour se comprendre, un regard suffisait » « je n'avais pas besoin de demander, il savait ce qui me faisait plaisir ».

Cet état de béatitude totale où chacun de nous ne faisait qu’un avec un autre, nous ramène au temps originel passé dans l’utérus maternel qui a marqué son empreinte indélébile dans notre corps et dans notre mémoire. Nous ne faisions plus qu’un avec le corps maternel, c’est l’indifférenciation.

Puis est venu la première étape de changement : la naissance, séparation physique d’avec la mère pas encore séparation psychique.

Car il s’agit bien de cela : quitter la fusion des premiers temps pour advenir à soi même se reconnaître et se vivre différent de l’Autre. Le premier Autre étant la mère. Ce processus de séparation, de différenciation puis d’individuation prendra toute la vie à travers diverses étapes.

Toute notre vie nous chercherons désespérément à retrouver les sensations, les émotions intenses de plénitude, de complétude ressenties dans ces premiers mois de vie à travers la fusion maternelle. Et la rencontre amoureuse va être un moyen inconscient de revivre cette plénitude.

Voilà la première illusion : prendre l’Autre pour satisfaire mon besoin personnel de fusion, pour tenter de revivre le temps unique de la complétude. Et comme mon partenaire a également le même besoin, me voilà objet de satisfaction à mon tour. Comment conjuguer ces deux besoins ?

Ces deux individus formant ce couple, même s’ils sont nourris de ce même besoin primaire et inconscient de fusion ont un besoin bien plus fort : celui d’exprimer leur individualité sous peine de mourir à eux-mêmes.

Et voilà notre deuxième étape : se reconnaître l’un et l’autre différent. Faire l’expérience de l’altérité. L’amour, du fait de l’altérité, inclut inévitablement le manque et la frustration. Cet autre que moi, qui me donne du plaisir, me fera nécessairement vivre du déplaisir, parce qu’il est différent de moi.

Certains resteront dans cet état de quête permanente et passeront d’un partenaire à un autre lorsque la période de différenciation apparaîtra. D’autres arriveront à dépasser cette illusion pour construire leur vie à deux.

Dans les couples qui durent, l'homme et la femme ont pris conscience que leur conjoint ne peut pas combler intégralement leur besoin. Pour être heureux l'un avec l'autre il faut d'abord être heureux avec soi-même. Les couples qui résistent à l'épreuve du temps ont cultivé leur jardin secret, ont su garder des activités personnelles. Pour construire un Nous il faut que chacun sache vivre son Je avec sa personnalité bien distincte.

 

  • Hommes, Femmes, se reconnaître différents

Les différences entre les sexes sont bien entendu biologiques, physiologiques mais également conditionnées par les transmissions familiales : la création des rôles masculins et féminins débute dès la relation précoce mère-enfant : la petite fille commence sa vie dans la certitude, par identification à sa mère, elle doit être. Le petit garçon commence dans l’incertitude par différenciation d’avec sa mère, il doit devenir.

Ces différences sont aussi conditionnées par la société, c'est ce que l'on appelle les stéréotypes, les préjugés. Dans un magazine de jouets pour enfants, une petite fille ne jouera pas à la pelleteuse ou devant un établi de bricolage et le petit garçon ne sera pas représenté avec une panoplie de femme de ménage ou berçant une poupée. Nous enregistrons ces conditionnements depuis notre enfance malgré nous, et ils influent sur notre relation à l'autre sexe et dans notre vie de couple sans que nous en ayons conscience.

L'amélioration des relations conjugales passe par une connaissance de chacun, et de leurs différences, ce qui pourra permettre la confiance, la responsabilité, une coopération au sein du couple, une meilleure image de soi et de chacun des partenaires.

Voici quelques unes de ces différences qui influent sur la vie des couples : attention ce qui va suivre s'entend comme des tendances, tous les hommes et toutes les femmes ne se reconnaîtront peut-être pas dans ces portraits ; ce que nous voulons montrer c'est que l'un et l'autre vivent, fonctionnent, ressentent différemment une même situation.

 

L'expression des émotions

« Un garçon ça ne pleure pas » « Pleure, ma chérie, ça fait du bien »

Voilà deux phrases qui peuvent illustrer la différence entre les hommes et les femmes dans l’expression de leurs émotions. Les filles apprennent à dire, à vivre et à accepter leurs émotions, les garçons sont éduqués à refouler leurs émotions au nom d’une soi disante virilité. Les hommes sont donc privés de la capacité de dire ce qui les touche. Cela se traduit par un renfermement sur eux-mêmes, un silence que certaines femmes peuvent interpréter comme de la distance.

Connaître le mode de fonctionnement de chacun permet de ne pas tomber dans les interprétations du style : « il me fait la tête et je ne sais pas pourquoi ».

La sensibilité, les sentiments et les émotions sont les mêmes chez l’homme et chez la femme, mais le langage émotionnel est différent.

 

Les besoins

L’homme et la femme ont des besoins différents, qui s’ils ne sont pas satisfaits, sont sources de conflit, car cela génère des tensions et de la frustration. Dans le couple, chacun attend quelque chose de l’autre : un rôle, une conduite à tenir ou à éviter. Statistiquement, le fait de répondre aux attentes de l’autre est en corrélation avec le bonheur conjugal.

Il y a des aspirations communes à l’homme et à la femme comme sentir qu’on est à la première place dans le cœur de l’autre, être sûr qu’on peut s’appuyer sur lui, avoir le sentiment qu’on compte pour lui.

Et puis, il y a des aspirations qui sont plus spécifiquement masculines : l’homme a besoin de savoir que son rôle de responsable est reconnu, il a un grand besoin d’être encouragé et que sa femme le valorise dans ses actions. Il a besoin de croire en la valeur de son acte. C’est une volonté d’action, d’autorité, d’extériorité.

La femme aura besoin de sécurité et d’amour : elle a besoin de partager, de se sentir écoutée et comprise. Elle aime que son partenaire s’affirme et ait confiance en lui. Elle a besoin que son mari ait de la reconnaissance pour ce qu'elle fait.

 

La sexualité

La sexualité est un dialogue : pouvoir se dire à l’autre, pouvoir entendre l’autre dans sa demande. C’est le lieu de l'intimité dans lequel le couple peut exprimer toute sa complicité, son désir, sa fantaisie ; c’est le lieu dans lequel se révèle la qualité de la relation conjugale. L’entente sexuelle pourra s’exprimer dans toutes ses dimensions physiques, affectives si ce que nous avons vu auparavant fonctionne entre les deux partenaires.

Le symbole masculin est : un cercle avec une flèche tournée vers l’extérieur. Les organes sexuels sont à l'extérieur du corps de l'homme et sont faits pour donner. La sexualité masculine est une activité. Elle s’exprime par une tension liée au besoin sexuel.

Le symbole féminin est : un cercle avec une croix en dessous, figurant un miroir avec une poignée, miroir qui réfléchit l’amour que la femme a reçu étant bébé. La femme est (du verbe être) ses organes sexuels, elle ne fait qu’un avec eux. Ils sont à l'intérieur de son corps et sont faits pour recevoir. La sexualité féminine est un état. Elle se vit de l’intérieure. La sexualité de la femme naît d'un désir de tendresse.

L’excitation masculine est stimulée par le visuel, l’excitation féminine se fera plus par l’auditif. Lors de la relation sexuelle l’homme sera entièrement absorbé par son désir peu lui importe l’environnement dans lequel il sera, la femme au contraire aura besoin d’un contexte favorable (ne pas entendre la machine à laver s’arrêter et penser à l’étendre …)

La différence homme-femme peut être autre chose qu’une source de conflit. Elle peut être source d’enrichissement du couple. Si les deux membres du couple se reconnaissent différents, ils ne s’épuisent plus à vouloir changer l’autre, mais ils s’enrichissent de leurs différences, ce qui favorise l’amour au sein de leur union.

Si ce n’est pas le cas, si les besoins de l’autre sont négligés, alors il y a frustration et la possibilité de riposte voit le jour. Du désir vers l’autre, on peut passer au désir sur l’autre, alors il s’agit de domination. Si rien n’intervient et si le conflit en reste là, la plupart des couples pensent à une séparation.

 

Lire la suite

Tag(s) : #étapes, #couple, #amoureux, #homme, #femme, #parent, #projet de vie, #fusion, #différents, #émotion

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :