Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Introduction

1) Voter pour le respect de la dignité de la personne

2) Pour quoi voter ? Voter pour le respect du bien commun

Il s’agit de mettre en œuvre les moyens qui permettent à chaque personne et à l’ensemble (la société) de pouvoir accéder à un meilleur état de vie personnel et ensemble.

Le bien commun est lié fondamentalement à une vie en société, en semble, à plusieurs, que l’on se soit choisi ou non, à commencer au niveau d’une famille. On parle de la gestion de la société en « bon père de famille ».

La recherche est une responsabilité personnelle et collective dans les domaines de l’engagement pour la paix l’organisation des pouvoirs, un ordre juridique solide, la protection de l’environnement, l’offre de services essentiels aux personnes. A une autre échelle, c’est l’apport de chaque pays en vue du bien commun de toute l’humanité. Par exemple pour la France qui est le pays des droits de l’Homme.

Au-delà de l’intérêt individuel ou particulier, il s’agit de chercher ensemble ce qui est bon pour nous, en tenant compte du plus faible (le plus jeune, le plus âgé, le plus fragile) sans que le plus fort écrase ou impose sa position à tous, ce qui tournée à la tyrannie, au despotisme.

Le bien commun, ce n’est donc pas la somme des intérêts particuliers, mais la recherche de l’intérêt du plus grand nombre (pas qu’une question de majorité ou de groupe de pression) en tenant de l’équilibre et du bien de tous ou du plus grand nombre, dans la perspective du bien effectif de tous les membres de la communauté civile, y compris ceux en position de minorité, et des sans-voix (ceux à qui l’on ne donne pas la parole ou qui ne l’ont pas sur la place publique). C’est une recherche ‘pour’ et ‘avec’ les autres.

Le bien commun passe aussi par des mécanismes de solidarité, de redistribution. C’est aussi pour une société de pouvoir compter des Services publics, comme l’école, des transports publics, …

Le bien commun est un état d’esprit des acteurs de la société, des électeurs citoyens lorsqu’ils réfléchissent à leur vote, mais aussi les élus (une responsabilité politique), dans leur manière de conduire leurs vie politique et voter telle ou telle décision à chaque conseil municipal.

Le bien commun, c’est de rendre accessible aux personnes les biens nécessaires – matériels, culturels, moraux, spirituels – pour conduire une vie vraiment humaine.

Le bien commun n’est pas une fin en soi, mais elle vise la réalisation de l’union avec Dieu (Compendium n°170)

La recherche du bien commun a pour effet de créer une communauté soudée.

Exemple, dans une communauté monastique : dans l’organisation et la vie de la communauté, le père abbé prend l’avis des autres frères sur des sujets importants avant de prendre une décision qui aille dans le sens de ce qui est bon pour la communauté (on se rappelle, pour ceux qui ont vu le film « Des hommes et des dieux » que le père Christian de Chergé, le prieur de la communauté de Thibirine en Algérie, au moment où ils devaient décider si la communauté resterait ou quitterait le pays, avait pris une décision sans en parler aux autres frères qui se sont alors rappelés à lui. Finalement, il leur a laissé le temps d’y réfléchir personnellement, d’en discuter et de prier, avant que chacun donne sa décision) et le bien de chaque moine en vue la réalisation des 2 grands buts : la prière et le travail.

 

3) Lire la suite : la destination universelle des biens

Bibliographie sur la réflexion de l'Eglise sur la vie en société

Sites et articles sur la réflexion de l'Eglise sur la vie en société

 

"Des hommes et des dieux" (film de Xavier Beauvois) : l'heure du vote

"Des hommes et des dieux" (film de Xavier Beauvois) : l'heure du vote

L'engagement politqiue au service du bien commun (Abbé P-H Grosjean)

Tag(s) : #bien commun, #société, #personne, #Famille, #humanité, #moine, #solidarité, #majorité, #minorité

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :