Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les addictions (tabac, alcool, drogues, internet, ...)

Mercredi 29 janvier 2014

 

Plus d'une soixantaine de personnes se sont déplacées. Les participants étaient variés : des lycéens, des parents mais aussi des éducateurs et animateurs de l’Aumônerie. Les questions ont pu être posées sans tabou ni gêne et les réponses ont éclairé les auditeurs, à partir de cas concrets.

Présentation de l'intervenante : Mme Claudon est psychologue clinicienne en alcoologie dans le service du professeur Joyeux à l'hôpital Bichat (Paris).

I Pour qu'il y ait addiction, il faut qu' il y ait souffrance. Il peut être toujours intéressant de consulter un addictologue en cas de doute.
2 définitions :
  a) c'est l'impossibilité de contrôler la consommation de substance. C'est le fait de perdre le contrôle ; ce n'est l'aspect répétitif qui justifie d'une addiction.

  b) C'est aussi la poursuite du comportement alors que les conséquences négatives commencent à apparaître.
L'addiction c'est lorsqu'on peut dire : "c'est plus fort que moi."
Il faut les interroger sur qu'est ce que tu viens satisfaire comme besoin quand tu deviens addict. Les jeunes ne sont pas forcément tout de suite en danger.

 

II Le processus est celui d'une intoxication rejetée : le circuit de récompense est modifié

Montrer les effets négatifs ne marche pas. Expliquer en disant : "tu es en train de te faire avoir !"

Pour la personne, c'est d'abord une solution avant d'être un problème : c'est le rapport entre 'ça me fait du bien' / 'ça me fait du mal'.

Ne pas confondre prévention et aide (s'il y a un risque, mettre en Position Latérale de Sécurité (PLS)

Ne pas dramatiser mais ne pas banaliser non plus.
Sur les usages précoces : plus la consommation démarre tôt et plus le risque est élevé. Plus on commence jeune, plus on reste dépendant.
L'usage est d'autant plus dangereux qu'il sert à "soigner" l'anxiété.
Les jeunes prennent des produits pour l'effet. Cela peut être aussi le cas pour les adultes.
La consommation est d'autant plus dangereuse qu'elle est solitaire.
Parmi les facteurs d'aggravation, il y a le cumul des consommations.

 

III Les conséquences sont la rupture de lien, l'abandon d'une activité.

 

IV Les modalités de consommation :

L'usage à risque, l'usage nocif et dépendance = consommation régulière.
La dépendance, c'est la consommation régulière, l'envie irrésistible de consommer.

Le syndrome de sevrage : si on m'en empêche je me sens mal, anxieux, quantité trop importante de consommation,
La dépendance : beaucoup et trop souvent, et l'abus d'un produit, c'est beaucoup et trop vite.

Le "Binge drinking" est un phénomène où on se réunit pour boire beaucoup en un temps le plus court possible. 5 consommations en moins de 2h. Deux types d'inetrventions dans les soirées étudiantes ou les boîtes de nuit (jusqu'à 1h du matin, prévention, discussion; après 1h00 du mati,, accompagnement, directif, aide).
Les critères : les consommations sont très fréquentes et aussi en semaine. La tolérance des parents est un facteur inquiétant.
Les complications : fléchissement scolaire, infarctus de myocarde, des troubles du comportement, accidents de la route.
Site :" trop boire, c'est le cauchemar ": effet délétère de boire trop : film de prévention
L'alcoolorexie : perdre du poids en mangeant moins et forte alcoolisation express ; association de forte baisse de poids et de consommation massive d'alcool.
Plus on perd de poids et plus on cherche à en perdre.

 

V Autres produits :

  - les jeux d'argent (casino, paris sportifs, loto, ...)
  - le cannabis : c'est la consommation la plus consommée par les jeunes. Une conséquence : peut déclencher des troubles psychiatriques. L'inhalation de la fumée est plus toxique que celle du tabac.
  - les jeux vidéos : de 600 000 à 800 000 personnes dépendantes ! (Qui en souffrent)
Et il y a une prédominance des hommes.
  - le bronzage : une dépendance récente, un besoin irrépulsaible (des études sont en cours; cf Travaux sur les addictions colloque du 5 déc. 2013).

"Du plaisir à la dépendance " professeur Joyeux.

 

Lire la suite : Les questions et les réponses

Bibliographie sur les addictions

Ressources pour lutter contre les addictions

Emissions radio sur les dépendances

Sites et articles internet sur les addictions

L'addiction c'est lorsqu'on peut dire : "c'est plus fort que moi."

L'addiction c'est lorsqu'on peut dire : "c'est plus fort que moi."

Tag(s) : #dépendances, #drogues, #alcool, #tabac, #jeux vidéo, #internet, #addictions
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :